L’équipe d’ECM 4 championne de NIV Occitanie centre !

Dimanche 18 mars, l’équipe d’ECM 4 recevait la sympathique équipe de Béziers 2 avec pour enjeu le titre de champion et la montée en NIII. Ce match au sommet opposait les 2 seules équipes invaincues du groupe, Béziers ayant remporté tous ses matches et ECM fait une nulle contre Castres à la première ronde. Les données étaient claires : tout autre résultat qu’une victoire offrait le titre aux biterrois. Comme d’habitude cette saison, l’équipe d’ECM4 (composée de 6 jeunes et 2 adultes) était plus faible sur le papier (aucun montpelliérain n’était mieux classé que son adversaire) et beaucoup plus jeune, avec les plus grands écarts sur les 2 derniers échiquiers : près de 200 points elo et plus de 60 ans !

 

Autant dire que la tâche s’annonçait compliquée. Ce sont souvent les « jeunes » qui jouent (trop) vite, c’est finalement la partie de Jean Fred qui connaissait le dénouement (heureux !) le plus rapide, contre un adversaire ayant pourtant une centaine de points de plus ! Une partie maîtrisée de bout en bout, avec, alors que son adversaire pensait avoir trouvé une attaque, une contre- attaque fulgurante de Jean Fred à base d’échecs intermédiaires et de clouages, qui permettait de ramasser une pièce. Après avoir forcé l’échange de dames pour annihiler toute velléité offensive adverse, Jean Fred amenait un premier point crucial à bien des égards et mettait l’équipe sur de bons rails. Les positions étant assez égales par ailleurs, le match était bien lancé par cette victoire rapide de Jean Fred !

 

Aux 2 derniers échiquiers, les 2 pupilles étaient très combattifs malgré les écarts. Addison avait fini par prendre un léger avantage mais au prix d’une grosse consommation de temps ; la crise de temps finit par se produire, il arrivait néanmoins « à l’expérience ( !) » à obtenir une nulle d’une position instable ! Il failli être imité par Timothée, qui, après avoir eu une position légèrement inférieure pendant la partie, avait réussi à transposer dans une finale qui donnait de bonnes chances de nulle, grâce à des séquences défensives de haut niveau. Malheureusement, son adversaire, le président de la ligue d’Occitanie, finissait par trouver une suite gagnante et remettait les équipes à égalité. Pendant ce temps, Damien avait pris un léger avantage, Hector et Arnaud tenaient mais Marvin et Raphael avaient des positions fort compromises. Les affaires ne paraissaient pas très bien engagées.

Et puis, comme souvent, Raphael retourna sa position : le sacrifice sur f7 de son adversaire aurait dû être décisif ; une bonne défense alliée à quelques imprécisions dans l’attaque adverse permettait de ramener une nulle qui paraissait inespérée 2 heures plus tôt. Raphael justifiait une nouvelle fois son amical surnom de « truand », pour le plus grand bien de l’équipe ! Dans le même temps, Marvin avait lui aussi complètement retourné sa position, grâce à une paire de fous active et un roi adverse exposé et arrivait à transposer dans une finale technique à son avantage. Damien continuait à batailler dans une finale de pièces lourdes toujours incertaine et Hector paraissait prendre un léger avantage. Vu ce qui semblait se dessiner, Arnaud, en crise de temps comme son adversaire, forçait alors son adversaire à la nulle, neutralisant ainsi le premier échiquier : le score était toujours à 1-1, mais il ne restait que 3 parties en jeu et aucun Montpelliérain en difficulté. Malgré tous ses efforts pour gagner sa partie, Damien, qui avait maitrisé son adversaire tout du long (avec même un petit avantage par moments), finit par faire nulle : il aurait peut-être mérité mieux, mais cela était un très bon résultat pour l’équipe. Marvin ne laissait en parallèle aucune chance à son adversaire sur la finale avec une qualité de moins mais des pions en plus et amenait un deuxième point à l’équipe. 2-1, tout reposait sur Hector qui avait une position supérieure mais compliquée. Son adversaire, le président du CDJE34, vendait chèrement sa peau, tout autre résultat qu’une victoire condamnant son équipe. Hector ne tremblait pas, jouait la finale avec une grande précision et finit même par l’emporter après 5 heures de match. Cette belle victoire scellait le score de la rencontre à 3-1, synonyme de titre pour une équipe qui était pourtant l’un des plus faibles du groupe sur le papier !

Un grand bravo donc à tous les membres de cette équipe, en n’oubliant bien sûr pas Pierre (encore un jeune !) qui aura fait quelques intérim de qualité.

Si on ajoute à ce titre le podium de cette équipe l’an dernier, le titre de l’équipe de ligue 2, groupe H cette année (Marie et 3 jeunes, Timothe, Cyliane et Julie), ce concept cher à Bertrand d’associer des jeunes avec un minimum d’adultes n’est clairement pas un problème !

Arnaud Coquelle, capitaine ECM4

Ec Montpellier 4 3 - 1 Beziers 2
COQUELLE Arnaud 1764 X - X BURESI Bruno 1810
FILHOL-FERRIER Hector 1729 1 - 0 PASCAL-MOUSSELARD Philippe 1847
FOURNIER Jean-Fred 1643 1 - 0 ESTEVE Jean 1748
LONG Raphael 1697 X - X STREHLE Yohan 1697
LAMARQUE Damien 1649 X - X VALS Theo 1662
PENLOUP-LEBOULANGER Marvin 1555 1 - 0 HACHEM Taissir 1618
GOURBIERE Timothee 1379 0 - 1 LEBLIC Pierre 1577
COQUELLE Addison 1362 X - X CORABOEUF Alain 1558
Pl. Equipe Pts j. d. p. c.
1 Ec Montpellier 4 17 6 17 26 9
2 Beziers 2 16 6 19 28 9
3 Castres 1 15 6 16 25 9
4 Sainte-Foy d'Aigrefeuille 1 10 6 -4 16 20
5 Sete 1 10 6 -6 16 22
6 La Domitienne 1 10 6 -12 14 26
7 Salleles d'Aude 1 6 6 -30 6 36